6eme J

date

contenu du cours

devoirs à faire

Lundi 26.09.2011 Evaluation sur les registres de langue  
Mardi 27.09.2011 Absence  
Jeudi 29.09.2011 La phrase simple : exercices de repérage + leçon  
Vendredi 30.09.2011 Initiation à la phrase complexe : coordination, juxtaposition, subordination : savoir les repérer. Exercices + ajout dans la leçon  
Lundi 03.10.2011 Exercices sur la phrase simple et sur la phrase complexe  
Mardi 04.10.2011 La phrase non verbale : exercices de transposition  
Jeudi 06.10.2011  Lecture analytique : Nathalie Sarraute et Jean Philippe Arrou-Vignod. Distinction entre autobiographie et autofiction. Ecrire une courte autobiographie imaginaire
Vendredi 07.10.2011

Lecture des travaux

Le présent de l’indicatif

 
Lundi 10.10.2011 Le présent de l’indicatif : exercices d’application  
date Contenu du cours devoirs à faire
Mardi
11.10.2011

Exercice sur le présent de l’indicatif (morphologie)

Les valeurs du présent

 

Jeudi

13.10.2011

Les valeurs du présent de l’indicatif : exercices d’application  
Vendredi
14.10.2011

Suite des exercices d’application sur la valeur des temps

Les homophones grammaticaux (et/est, mais/mes, son/sont...)

 

Lundi
17.10.2011

Evaluation n°2 : le présent (morphologie et valeurs)  
Mardi
18.10.2011
   
Jeudi
19.10.2011
ABS Revoir l’ensemble de la séquence

Vendredi
20.10.11

ABS Revoir l’ensemble de la séquence
Lundi
07.11.11

SEQUENCE 2 : le conte
Dominante : lecture
Objectif : définir le conte
 


Séance 1 : entrée dans le monde merveilleux du conte
Dominante lecture d'images/oral
Objectif : première définition du merveilleux dans le conte
Support : manuel p. 39, 42, 49, 65 : décrire les images et dire en quoi ce qui y est représenté est extraordinaire.

 
Mardi
08.11.11
Consolidation de la définition de l'univers merveilleux par le relevé des principaux types de personnages rencontrés dans les contes. Constitution par la classe d'un tableau qui sera à remplir au fur et à mesure des lectures.  
Jeudi
10.11.11
Séance 2 : "Lapin qui vlé mandé Bondyé tiboin lèspri"(p. 64-65): l'oralité dans le conte.
Dominante : lecture
Objectif : repérer les marques d'oralité dans un conte folklorique créole

Pour lundi 14.11 :

Exercices 4 et 5 p. 65

Lundi
14.11.11

Synthèse de la lecture de "Lapin qui vlé mandé Bondyé tiboin lèspri"
Les marques d'oralité : onomatopées, interjections, emploi du registre familier, multiplication des phrases exclamatives.
Séance 3 : les types de phrase
Dominante : outils
Objectif : Etudier les types de phrase et leurs intonations caractéristiques.
Production écrite : raconter une des épreuves que le Bon Dieu impose à Compère Lapin.

 
Mardi
15.11.11
Variation des types de phrase à partir du travail d'une élève.
Lecture à l'oral par les élèves des différentes versions ainsi obtenues.
Synthèse : les types de phrase et leur intonation.
Pour jeudi 17.11
Revoir la définition du merveilleux, le tableau constitué en classe, les marques d'oralité dans "Lapin qui vlé mandé Bondyé tiboin léspri" et le cours sur les types de phrase.
Jeudi
17.11.11
Evaluation de mi séquence  
Vendredi
18.11.11
Séance 4 : les traces d'oralité dans le conte traditionnel européen
Objectif : définir le conte - la tradition orale et sa transcription écrite
Dominante : lecture
Support : "La Barbe bleue" et "La Petite Jeannette"
 
Lundi
21.11.11
Séance 5 : les personnages principaux dans le conte traditionnel européen.
Objectif ; définir le conte - le héros et son opposant.
Support : "La Barbe bleue", "La Petite Jeannette", "Les Fées"
Activité : relevé dans le groupement de textes des descriptions de trois héroïnes.
Mutualisation et mise en évidence de leurs points communs : jeunesse, beauté et fragilité
 
Mardi
22.11.11
Séance 5 (suite)
Activité 2 : représenter les trois principaux opposants des jeunes héroïnes en s'appuyant sur les descriptions qu'en donnent les textes
 
Jeudi
24.11.11
Séance 5 (suite et fin)
Mutualisation et mise en évidence des points communs des trois personnages d'opposants (méchanceté, laideur)
SYNTHESE ECRITE DE LA SEANCE
 
Vendredi
25.11.11
Séance 6 : caractériser les personnages
Objectif : mettre en évidence le manichéisme du conte
Dominante : lexique
Support : fiche d'exercices + "Les Fées"
Définition des synonymes et des antonymes
 
Lundi
27.11.11

Séance 7 : comment aider une héroïne de conte en détresse ?
Objectif : définir le conte : les adjuvants
Dominante : lecture/écriture
Activité : imaginer une fin différente à "La Barbe bleue" en partant du principe que l'héroïne est fille unique.
Mutualisation, lecture de leur travail par quelques élèves

 
Mardi
28.11.11
Séance 7 (suite et fin)
Repérage des adjuvants dans "La Petite Jeannette" et dans "Les Fées"
Définition de l'adjuvant dans le conte.
 
Jeudi
01.12.11
ABS  
Vendredi
02.12.11

Séance 7 (suite et fin)

Séance 8 : la moralité des contes
Objectif : définir la visée didactique du conte
Activités : transposition écrite de la moralité des "Fées" et de celle de "La Barbe bleue" avec les mots des élèves.
Mutualisation et discussion sur la portée et l'actualité de ces moralités.
Recherche par la classe de la moralité non explicitement formulée de "La Petite Jeannette"
Mutualisation et définition de moralité et de la visée morale du conte

 

 
Lundi
05.12.11
ABS  
Mardi
06.12.11
ABS  
Jeudi
08.12.11
Séance 9 : le présent de vérité générale
Objectif : définir la moralité d'un conte
Activité : transposition de la moralité des "Fées à l'imparfait" et comparaison des deux versions
Définition de la valeur du présent de vérité de générale dans les moralités
Revoir l'ensemble de la séquence pour lundi
Vendredi
09.12.11

Séance 10 : séance bilan
Objectif : faire le bilan de la séquence pour préparer l'évaluation
Mise à jour du sommaire.
Consitution d'une carte euristique mettant en évidence les différentes notions à maîtriser pour l'évaluation.

Séance 11 : lecture cursive
Objectif : définir d'autres contes.

 
Lundi
12.12.11
Evaluation n°2 sur l'ensemble de la séquence  
Mardi
13.12.11

SEQUENCE III - j'écris les différentes étapes d'un conte.
Objectif de fin de séquence : écrire un conte.

Séance 1 : et si on commençait par le commencement ?
Objectif : définir la situation initiale.

 
Jeudi
15.12.11
Effectif très réduit en raison d'un mouvement de grève.  
Vendredi
16.12.11
Lecture orale : Dumas et Moissard - Contes à l'envers  
  VACANCES  
Mardi
03.01.12

Séance 2 : les temps au début d'un conte.
Objectif : écrire une situation initiale de conte
Dominante : outils
Support : trois situations initiales ("Jacques et le haricot magique", "Le petit Poucet" et "Celui qui s'en alla apprendre la peur" + manuel Fleurs d'encre p. 310-311, exercices 1,3,4
Repérage de l'imparfait comme temps dominant dans la situation initiale des contes
I. Conjugaison
Construction de l'imparfait + terminaisons
Exercices d'application

Terminer exercices 5,6 p. 310

+ exercices 8, 10, 13 p. 311

Jeudi
05.01.12

Correction des exercices

II. Valeurs

Repérage des verbes conjugués à l'imparfait dans trois situation initiale.
Repérage de la récurrence d'emploi du verbe "être" à l'imparfait + adjectif
Identification d'une première valeur de l'imparfait : l'imparfait d'arrière-plan (sert à poser le cadre du conte dans la situation initial et permet la description).

Pour vendredi 06.12.01
Revoir la séance 1 sur les caractéristiques de la situation initiale ainsi que la conjugaison de l'imparfait
Vendredi
06.01.12

Les valeurs de l'imparfait : suite et fin.

Séance 3 : J'écris le début d'un conte
Objectif : écrire en respectant les codes d'une situation initiale
Dominante : écriture
Support : grille d'autoévaluation.
ATTENTION : travail noté sur 5 points.

 

Lundi
09.01.12

(Suite) remédiation des travaux d'écriture à partir de la fiche d'autoévaluation et d'indications sur les brouillons

Séance 4 : à l'aventure !
Objectif : définir les péripéties dans le conte
Support : Grimm, "La Reine des abeille" : texte tronqué à compléter.

Deuxième épreuve complétée au tableau à partir du travail d'un élève.

 

Mardi
10.01.12

(suite)  intégralité du conte complété par la classe.
Comparaison du conte obtenu par la classe avec la version originale + définition des péripéties et des éléments qui lui sont constitutifs.
 
Jeudi
12.01.12

Séance 5 : la passé simple : conjugaison et valeurs
Objectif : écrire la suite d'un conte à la suite du texte d'un camarade
Support : manuel "Fleurs d'encre", p. 312
Exercices d'observation

 
Vendredi
13.01.12

(suite) : Leçon sur le passé simple
I. Conjugaison
Les terminaisons variant en fonction du groupe du verbe.
Les verbes irréguliers du 3ème groupe.

Exercices de systématisation p. 313, exercices 4,5,6

Pour le lundi 23.01.12 : lecture cursive

lire "Jaques et le haricot magique", "Celui qui partit en quête de la peur" des frères Grimm et
"Le Petit poucet" de Perrault.

Par groupes de deux, choisir un extrait parmi ces trois textes qui sera à mimer devant la classe. 

Lundi
16.01.2012

(suite)
Exercices de systématisation de la conjugaison du passé simple (p.313 exercices 10,11,13)

II. Valeurs
Valeurs dégagées par la classe en comparaison avec les valeurs de l'imparfait.
Leçon
Bilan : imparfait /passé simple

 
Mardi
17.01.2012
(suite)
Exercices de systématisation : choisir l'imparfait ou le passé simple et conjuguer correctement le verbe
Manuel, p. 325, exercices 6,7, 9, 12
 
Jeudi
19.01.2012

Séance 6 : l'article et ses différents emplois
Objecif : employer à bon escient article défini et article indéfini
Support : "Alice et le Lapin blanc",manuel p. 310 + fiche de question + manuel p. (le nom)
ACTIVITES : situation de l'extrait grâce aux indices de temps et aux connaissances sur la structure du conte
Identification du Lapin blanc comme nouveau personnage qui fait figure d'élément perturbateur, introduit dans
le texte au moyen de l'article indéfini "un"
Identification de l'article défini "le" pour introduire les autres occurrences du nom "Lapin".
Constat : pas d'article pour introduire le nom "Alice"
Déduction par la classe de la différence d'emploi entre "un" et "le" : le premier s'utilise pour introduire un personnage
dont on n'a jamais entendu parler, l'autre s'utilise quand le lecteur sait déjà qui est le personnage.

I. Rappels sur le nom
Distinction nom propre (désigne un être ou une chose considérés comme unique, peut parfois se passer 
de déterminant) / nom commun : désigne un être ou une chose considérés comme généraux,
s'accorde en genre et en nombre avec son déterminant.

 
Vendredi
20.01.2012

(suite)
ACTIVITE : manuel p.278, exercices 5,6,9,11.

II. L'article
Reprise à l'écrit des caractéristiques dégagées par la classe + rappel des particularités orthographiques
A/ Article indéfini :
B/ Article défini

Pour le lundi 23, penser à se munir de sa carte de CDI
Lundi
23.01.2012
 Suite du cours sur l'article et exercices de systématisation.  
Mardi
24.01.2012
Séance 7 : J'écris des péripéties à la suite du texte d'un camarade.
Objectif : écrire la suite d'un conte à partir de la situation initiale d'un autre élève.
Support : les débuts de contes écrits lors de la séance 3 + grille d'autoévaluation.
Chaque élève va se voir attribuer le début du conte d'un camarade retapé à l'ordinateur par le professeur.
A lui de poursuivre ce conte en s'appuyant sur ses connaissances sur les péripéties et en employant correctement
les temps du récit.
 
Jeudi
26.01.2012
Séance 8 : la fin des contes
Objectif : définir le dénouement dans le conte
Support : groupement de textes (dénouements de "La Princesse et le château des morts", "La Belle au bois dormant" et "Les Douze frères") + fiche d'exercices
Questionnaire.
Synthèse n 1 : le dénouement du conte intervient au moment où tout semble perdu pour le personnage principal
Pour le 27 : questions 6 et 7
Vendredi
27.01.2012

Correction des questions 6 et 7.
Synthèse 2 : choix de la synthèse d'une élève venue l'écrire au tableau.
Il se passe quelque chose qui bouleverse la situation.

Activité : surligner en rouge, dans les trois dénouements, ce qui arrive aux méchants, et dans une autre couleur, ce qui arrive à l'héroïne.
Correction. Réflexion d'un élève concernant l'ambiguïté du dénouement de "La Belle au bois dormant" (le point de vue du roi, et non celui de l'héroïne : on ne sait pas si elle a vraiment vécu heureuse).
Synthèse 3 : choix de la synthèse d'un élève venu l'écrire au tableau
Les méchants sont punis et les gentils vivent heureux.

Compte-rendu de la lecture cursive.

Pour le lundi 30.01.2012

- Revoir la construction de la fin des contes.

- Réviser la conjugaison du passé simple et de l'imparfait

Lundi
30.01.2012
Séance 9 : j'écris la fin du conte commencé par mes camarades.
Objectif : écrire en respectant les contraintes du conte.
 
Mardi
31.01.2012

SEQUENCE IV : Le Médecin volant

Séance 1 : Qui es-tu Molière ?
Objectif : découvrir la vie de Molière et son époque.
Dominante : lecture
Support : manuel Fleurs d'encre p. 236/237
Activité : rédiger la biographie de Molière sous forme de scène de théâtre.
A retenir : Molière, de son vrai nom Jean-Baptiste Poquelin, est un auteur, metteur en scène, acteur et directeur de troupe du XVIIème siècle. Rien ne le destinait au théâtre puisque son père, tapissier du roi, l'a encouragé à suivre des étides de droit. Avec sa troupe, "L'Illustre Théâtre", il a joué pendant treize ans en province puis à la Cour du roi Louis XIV, à Versailles. Molière détestait les médecins parce qu'ils ne parvenaient pas à soigner la maladie dont il était atteint.

 
Jeudi
02.02.2012

 ABS

 
Vendredi
03.02.2012

Séance 2 : qu'est-ce que le théâtre ?
Objectif : distinguer le théâtre en tant que lieu et le théâtre en tant que genre littéraire.
Dominante : lecture
Support : manuel Fleurs d'encre 227 + fiche

Questionnement oral aux élèves : "qu'est-ce que le théâtre?"
=> deux axes principaux dégagés à partir des réponses fournies par la classe
1. Le théâtre est un lieu
2. Le théâtre est un texte

1. le théâtre est un lieu
A. Une salle de théâtre à l'italienne.
ACTIVITE : compléter à l'aide du manuel p. 227 la photographie fléchée de la salle du théâtre de l'Odéon.
B. Les métiers du théâtre
ACTIVITE 2 : sur la fiche, retrouver les différents métiers que l'on peut exercer au théâtre à partir de leur définition.

2. Le théâtre est un texte/
ACTIVITE : relever en parcourant la pièce Le Médecin volant des éléments qui sont caractérisitques du genre théâtral/
=> les didascalies + les noms des personnages en majuscule + les actes et les scènes.

Questionnement oral : qui parle à qui au théâtre ?
Les personnages se parlent les uns aux autres, mais ils parlent aussi au public
= la double énonciation.

SYNTHESE : on reconnaît le texte théâtral à son découpage en actes et en scènes, à sa disposition en répliques (les paroles de chaque personnages sont isolées et précédées du nom du personnage en majuscule) et à la présence de didascalies (on peut les identifier tout de suite grâce aux parenthèses et à l'italique. Adressées aux acteurs, au metteur en scène et aux lecteurs, elles donnent des indications sur le ton et les gestes des personnages).
Dans un texte de théâtre, il y a une situation de double énonciation : le personnage parle à la fois à un autre personnage et aux spectateurs.

Exercice d'application : ajouter les didascalies manquantes à un extrait du canevas de la Commedia dell'arte.
Pour le lundi 06.02.2012 : terminer l'exercice d'application en ajoutant les didascalies manquantes.
Attention : un contrôle sur les séances 1 et 2 n'est pas à exclure.
 Lundi
06.02.2012
 Effectif réduit (intempéries). Initiation à l'improvisation théâtrale sur le modèle de la commedia dell'arte.  
 Mardi
07.02.2012

 Correction de l'exercice où il s'agissait d'ajouter les didascalies manquantes.

Evaluation portant sur les séances 1 et 2.

Séance 3 : les personnages du Médecin volant.
Objectifs : étudier la didascalie initiale.
Comprendre l'apport de la commedia dell'arte au théâtre de Molière.
Dominante : lecture.
Support ; manuel p. 238 + extrait du livre illustré d'André Dégaine, Lire le théâtre.
Activité : observer la liste des personnages et identifier les personnages de la même famille.

 Pour jeudi 09.02.2012
Lecture des scènes 1 à 6 du Médecin volant (manuel, à partir de la page 239).
Un petit contrôle de lecture sera effectué en classe pour s'assurer que les scènes ont bien été comprises (et lues !)
 Jeudi
09.02.2012

Séance 3 (suite) : proposition de différents regroupements à partir de la liste des personnages (deux valets, deux amants)

Contrôle de lecture.

 

 
 Vendredi
10.02.2012

 

Identification des personnages typiques de la commedia dell'arte dont Molière s'est inspiré pour les personnages du Médecin volant.

Séance 4 : qu'est-ce qu'une scène d'exposition ?
Objectif : définir le rôle de la scène d'exposition dans une pièce de théâtre.
Dominante : lecture.

 Pour le lundi 13.02.2012 : rendre le travail de rédaction à partir de la première scène du Médecin malgré lui de Molière : rédiger un dialogue théâtral où Martine demande des conseils à une amie après sa querelle avec Sganarelle. Le texte devra comporter dix didascalies.
 Lundi
13.02.2012
 Séance 4 : suite de la lecture analytique.
Retenons : La première scène d'une pièce d'une pièce de théâtre est appelée scène d'exposition. Elle donne au spectateur tous les élements nécessaires à la compréhension de la pièce.
Elle présente les personnages et leurs caractéristiques. Souvent, on y parle du personnage principal, qui n'apparaîtra que plus tard.
De plus, elle sert à présenter le noeud de l'intrigue, c'est-à-dire le problème auquel sont confrontés les personnages.
 
 Mardi
14.02.2012
 Séance 5 : les types de comique.
Support : Le médecin volant, scène 4 et 5
Objectif ; définir les différents types de comique.
Les élèves auront à dégager ce qui leur paraît amusant.
- Le jeu autour du mot "pisser" (non familier à l'époque !)
- Le fait que Gorgibus boive l'urine de sa patiente.
- Le fait que Sganarelle se trompe de malade et prenne le pouls de Gorgibus.
Question posée à l'oral : que pensez-vous de personnage de Gorgibus.
=> Ridicule. Il croit que Sganarelle est réellement médecin alors que celui-ci fait et dit n'importe quoi.
 
 Jeudi
16.02.2012
 ABS  
 Vendredi
17.02.2012
 Séance 5 (suite)
Activité : tableau sur les types de comique où les éléments de la pièce dégagés par la classe devront être replacés à côté du type correspondant.
Retenons : le comique de situation porte sur la situation dans laquelle se trouvent les personnages.
Le comique de caractère porte sur un trait de caractère d'un personnage que l'on va exagérer.
Le comique de gestes concerne le jeu des acteurs sur la scène (il s'agit souvent de chutes, de coups).
Le comique de langage concerne les paroles échangées par les personnages. Il repose souvent sur le registre familier/l'insulte/le jeu sur les mots.
 
Lundi
20.02.2012

 Séance 6 -  exprimer l'ordre : l'impératif.
Dominante : lecture/outils
Objectif : s'interroger sur le rôle de Sganarelle au sein de la pièce.
Activité 1 - questionnaire sur la scène 2
1) Quel personnage mène le dialogue ?
2) Cela te semble-t-il conforme aux rapports entre un valet et son maître ?
3) A quoi voit-on que c'est Sganarelle qui prend les décisions.

Même repérage dans la scène 4.

=> identification des verbes conjugués au mode impératif.

 

 
Mardi
21.02.2012
 Séance 6 (suite)
Leçon : l'impératif.
Exercices de systématisations.
 
Jeudi
23.02.2012
Correction des exercices sur l'impératif.
Contrôle de lecture sur les scènes 7 à 16.
 
Vendredi
24.02.2012

Séance 7
Dominante : Histoire des arts
Objectifs : voir en quoi le théâtre est un art du spectacle vivant.

Visionnage du Médecin volant mis en scène par Dario Fo.

Repérage par les élèves d'ajouts par rapport au texte qu'ils connaissent.
=> Improvisations dans la lignée de la commedia dell'arte permises par les "etc." que comporte le texte.

Pour le lundi 12 mars : avoir lu l'intégralité du Médecin malgré lui de Molière.
 Lundi
12.02.2012
 Séance 8 : le dénouement du Médecin volant
Dominante : lecture.
Objectif : définir le dénouement d'une comédie.
Support : Le Médecin volant, scène 14 à 17.
 
 Mardi
13.03.2012
 Evaluation de lecture cursive : Le Médecin malgré lui  
 Jeudi
15.03.2012
 Evaluation de fin de séquence.  
 Vendredi
16.03.2012

 SQ V : Les Fables de La Fontaine.
Derrière les animaux ? Des Hommes !
Séance 1 - rencontre avec Jean de La Fontaine
Dominante : lecture.
Objectif : découvrir quelques aspects importants de la vie de Jean de La Fontaine.
Support : fiche biographique sur Jean de La Fontaine.

Séance 2 - la fable : un genre ancestral.
Dominante : lecture
Objectif : déterminer dans quelle mesure La Fontaine s'inspire de ses prédecesseurs, mais aussi dans quelle mesure il s'en détache.
Support : Esope, "Le Loup et le Héron" ; Phèdre, "Le Loup et la Grue" ; La Fontaine, "Le Loup et la Cigogne".
Découverte des trois textes.

 
 Lundi
19.03.2012

 Activités 1 : tableau à remplir pour chaque texte.
Esope, "Le Loup et le Héron" : auteur grec ayant vécu au 6ème siècle avant Jésus-Christ. Fable en prose.
Un loup a un os coincé dans le gosier. Il demande à un héron de le lui enlever moyennant salaire. L'animal accepte mais quand il demande son salaire, le loup le lui refuse en lui disant qu'il peut déjà s'estimer heureux de ne pas avoir été dévoré.
Phèdre, "Le Loup et la Grue" : auteur latin ayant vécu au 1er siècle après Jésus Christ. Fable écrite en vers dans la langue originale. Pas de rimes.
C'est la même histoire, sauf que le loup a demandé à plusieurs autres animaux de lui enlever son os. Il se montre également plus insultant envers la grue que le loup d'Esope ne l'est avec le héron.
La Fontaine,, "Le Loup et la Cigogne" : auteur français, XVIIème siècle. Texte écrit en vers, avec des rimes.
C'est la même histoire, sauf que le loup n'a pas proposé de salaire à la cigogne. Elle s'est proposée d'elle-même à l'aider.

 
    pour le vendredi 27.03 : une interrogation écrite sur la première partie de la séquence est à prévoir.Revoir toutes les séances, y comprisla leçon sur la versification.
Mardi
20.03.2012
 Activité 2 : donner une définition personnelle de la gratitude et de l'ingratitude en s'appuyant sur le récit d'une expérience personnelle ou présentée comme telle.  
Jeudi
22.03.2012
 Activité 3 : à l'aide du tableau comparatif de l'activité 1, se mettre dans la peau de Jean de La Fontaine expliquant ce qu'il a retenu, apprécié mais aussi modifié et amélioré des fables de ses prédecesseurs.  
Vendredi
23.03.2012

Séance 3 - les fables de La Fontaine : des poésies. Eléments de versification.
Objectif : lire des fables à voix haute
Dominante : outils/oral
Support : "le Loup et la Cigogne" + fiche d'activités + polycopié de leçon à compléter à l'oral.
Activité 1 : écouter la lecture faite par le professeur et entourer les "e" que l'on ne prononcerait pas dans le langage de tous les jours.
=> dégager la règle du -e en poésie :
Il se prononce à l'intérieur d'un vers devant une consonne mais il ne se prononce pas devant une voyelle ou en fin de vers.
Activité 2 : compter chaque vers de la fable en tenant bien compte de la règle du -e
=> Mutualisation : vers de 8 et de 12 syllabes sauf le vers 8 qui semble n'en comporter que 7.
Recherche collective à l'oral pour essayer d'obtenir 8 syllabe.
=> Décomposition en 2 syllabes de deux voyelles qui se suivent (= diérèse)
Activité 3 : Repérage des rimes dans le poème.
Mutualisation : elles se suivent = rimes suivies.
Elles vont deux par deux = rimes croisées? 

 

 
Lundi
26.03.2012

(suite) RETENONS : polycopié à compléter en reprenant les éléments dégagés par les diverses activités.
Prolongement : lecture orale de la fable en respectant les règles de prononciation du -e.

Séance 4 - La Fontaine : un vrai donneur de leçons !
Objectif : étudier la moralité dans les fables.
Dominante : lecture.
Support : "Le Loup et l'Agneau", "Le Lion, le Loup et le Renard", "Le Loup et le Chien" + tableau à compléter.
Lecture silencieuse des textes et remplissage progressif des différentes cases du tableau.
Colonne 1 ; "Le Loup et l'Agneau"
- Nous retenons que les plus forts font tout ce qu'ils veulent.
- La morale est exprimée au début du texte (v. 1 et 2)
- Les verbes conjugués : est (présent avec valeur de vérité générale), allons (présent d'actualité).
- Quelqu'un parle dans la morale. L'indice est le pronom personnel "nous" : sans doute le fabuliste.

 
Mardi
27.03.2012

(suite) "Le Lion, le Loup, et le Renard"
- Nous retenons que quand nous disons du mal des gens derrière leur dos, cela peut se retourner contre nous.
- La morale est exprimée à la fin(v. 35 à 40)
- Les verbes conjugués - à l'impératif : "cessez", "faites". Au présent avec valeur de vérité générale : "pouvez", "se rend" "ont", "êtes" "pardonne".
- Indices de la présence de quelqu'un parlant dans la morale : "messieurs les courtisans" + impératif => quelqu'un, sans doute le fabuliste, s'adresse aux courtisans.
"Le Loup et le Chien"
- Nous retenons que la liberté est plus importante que la nourriture et les cadeaux.
- Il n'y a pas de morale exprimée dans ce texte.

=> RETENONS : on trouve deux sortes de moralité dans les fables de La Fontaine.
- La morale peut être explicite, c'est-à-dire qu'elle est exprimée. On peut la reconnaître grâce au présent de vérité générale ou à l'impératif.
- La morale peut être implicite, c'est-à-dire que c'est au lecteur de la déduire du sens de la fable.

 

 
Jeudi
29.03.2012

(suite)
Production écrite : écrire la morale du "Loup et du Chien" en employant le présent de vérité générale ou l'impératif"

La fable, SYNTHESE n°1

 
Vendredi
30.03.2012

Séance 5 : la grande famille du mot "fable"
Objectif : découvrir l'origine du mot et ses dérivés.
Dominante : vocabulaire
Support : fiche d'activités
Activité 1 : découvrir l'étymologie du mot "fable" grâce à une charade.
=> fabula = mot d'origine latine dérivé de fari (=parler) : "conversations", "récit mythique", "conte, histoire".
A donné de nombreux dérivés à répartir dans trois grandes familles de sens en français moderne :
1. Mots liés au fait de parler
2. Mots dont le sens est lié à un récit imaginaire
3. Mots dont le sens est lié au mensonge.

Activité 2 : classer les dérivés de "fabula" dans les trois grandes familles de sens à l'aide de la reproduction de leur article de dictionnaire.

 
Lundi
02.04.2012
Evaluation n°1 sur les séances 1, 2, 3, 4 et 5.  
Mardi
03.04.2012

Séance 6 - La Fontaine : quel bestiaire !
Objectif : revoir le féminin et le pluriel des noms communs
Dominante : orthographe
Support : fiches d'exercices d'observation + manuel Fleurs d'encre.
I. Le féminin des noms communs
Activité 1 : remplir un tableau où doivent figurer sur chaque ligne le mâle, la femelle et le petit d'un animal donné.
Activité 2 : classer chacun des noms communs désignant la femelle en fonction de la manière dont le féminin est obtenu.
RETENONS !
A) Pour la plupart des noms communs, c'est le déterminant qui permet de désigner le genre (masculin / féminin)
Ex. Une souris. Un papillon.
B) Certains noms possèdent un féminin que l'on peut obtenir de différentes manières.
a. Ajout d'un -e : un renard / une renarde
b. Doublement de la consonne et ajout d'un -e : un chien / une chienne
c. Modification du suffixe : un chevreau / une chevrette
d. Ajout d'un suffixe : un âne / une ânesse.
e. Changement complet du mot : un cheval / une jument ; un cochon / une truie.
ATTENTION : le plus souvent, on reconnaît le féminin d'un nom commun à son -e final mais il y a de nombreuses exceptions :
"jument", "brebis", souris", "fourmi", "perdrix".

 
Jeudi
05.03.2012
(suite) exercices de systématisation : p. 331, 2, 4, 5, 6, 7  
Vendredi
06. 03.2012
ABS.  
Mardi
10.04.2012

 (suite) correction des exercices 6 et 7

II. Le pluriel des noms communs
Activité d'observation : transposer au singulier un texte présentant plusieurs noms au pluriel problématique.

 
 Jeudi
12.04.2012

 (suite) leçon sur le pluriel des noms communs.

Exercices d'application

 
 Vendredi
13.04.2012

Correction des exercices d'application.

Séance 7 : les secrets de fabrication d'une fable de La Fontaine.
Objectif : définir la répartition entre récit et discours.
Activité 1) surligner dans le texte ce que dit la grenouille.
Surligner dans le texte ce que dit le boeuf ?
=> Le reste = le narrateur.

 
 Lundi
15.04.2012
 
(suite) par groupe de trois (une grenouille, un boeuf, un narrateur) les élèves préparent une mise en scène de la fable et la présentent ensuite à leurs camarades.
 
 Mardi
16.04.2012

Leçon sur l'alternance récit/discours dans les fables de La Fontaine.

Séance 8 : l'adjectif, nature et fonctions.
Dominante ; outils.
Activité préliminaire : fiche sur les 7 péchés capitaux et les 7 vertus cardinales

 
 Jeudi
18.04.2012

Lecture de la fable :"La Cigale et la Fourmi"
Quels sont les péchés capitaux que l'on peut attribuer à la cigale ?
=> avarice, orgueil.
Quels sont les péchés capitaux que l'on peut attribuer à la fourmi ?
=> paresse

Comment pourrait-on donc les qualifier ?
=> La fourmi est avare et orgueilleuse
=> La cigale est paresseuse.

Transposition des noms des autres péchés et vertus en adjectifs

 
 Vendredi
19.04.2012

 Fiche n)1 "J'observe" sur les caractéristiques puis l'orthographe des adjectifs.
Fiche n°2 "J'apprends"
A. Définition
L'adjectif est une nature qui sert à donner des informations sur le nom commun auquel il se rattache et avec lequel il s'accorde en genre et en nombre.

B. Accords et orhographes
Accord en nombre : -s la plupart du temps, ou -x.
Accord en genre : -e la plupart du temps, mais nombreuses irrégularités.
- doublement de consonne
- ajout d'un -e et d'un accent
- transformation du suffixe -eux en -euse
- transformation complète du suffixe.

C. Les trois fonctions de l'adjectif
a) épithète liée (juste devant ou derrière le nom qu'il complète)
b) épithète détachée (juste devant ou derrière le nom qu'il complète, mais dont il peut être séparé par une virgule)
c) attribut : séparé du verbe par un verbe d'état (être, paraître, sembler, demeurer, rester, devenir...)
Attention : dans les trois cas, l'adjectif peut être précédé d'un adverbe (ex. "très").

Exercices de systématisation.

Pour le 07.05.2012 : rendre compte d'une expérience personnelle à partir d'une fable, manuel Fleurs d'encre p.213, sujet 2. Choisir l'une des trois morales proposées et écrire la fable en respectant les contraintes d'écriture suivantes :
- passé simple/imparfait.
- alternance récit/discours
- 6 adjectifs employés dans chacune des trois fonctions (épithète liée, épithète détachée, attribut)
- Morale explicite avec les verbes conjugués au présent de vérité générale ou à l'impératif.

La fable peut être écrite en prose ou en vers, au choix.

 
 Lundi
07.05.2012
 Séance bilan : rédaction par les élèves d'un questionnaire portant sur l'ensemble de la séquence.  Attention, pour le vendredi 11.05.2012, évaluation de fin de séquence V, élaborée à partir de vos questionnaires !
 Mardi
08.05.2012
Jour férié  

 

Jeudi
10.05.2012
ABS  
Vendredi
11.05.2012
L'évaluation de la 6J par la 6J + correction de l'évaluatoin  
Lundi
14.05.2012

SQ VI - Ulysse - un héros
Objectifs de séquence : écrire un combat opposant un héros à une créature de votre invention.
Réfléchir à l'évolution de la conception de l'héroïsme de L'Iliade à L'Odyssée.
Dominante : écriture.

Séance 1 - évaluation diagnostique : écrire un combat opposant un héros à une créature de votre invention.
Dominante : écriture.
Objectifs : mettre en évidence une certaine conception du héros et repérer les problèmes inhérents à l'écriture d'une scène de combat.
Activité 1 : rapide brainstorming oral : qu'est-ce qu'un héros ?
Mise en évidence par la classe d'un héros possédan comme attributs la force et la beauté, ainsi que le caractère serviable. Quelques propositions
concernant l'intelligence du héros.
Activité 2 : rédiger à partir du sujet qui sera celui de l'évaluation finale.

 
Mardi
15.05.2012
Séance 2 : - et la guerre de Troie eut lieu.
Objectif : donner des repères et contextualiser.
Dominante ; lecture.
Activité 1 : comparaison entre un texte présentant les raisons de la guerre de Troie d'un point de vue scientifique et un texte la présentant d'un
point de vue mythique.
=> La guerre de Troie eut lieu pour des motifs économiques et les Grecs y jouent le rôle d'agresseur.
Les épopées homériques, écrites par un grec, ont pour but de redorer le blason des Grecs en y montrant comment les Troyens ont offensé les premiers en enlevant Hélène.
 
Jeudi
17.05.2012
Jour férié  
Vendredi
18.05.2012
Activité 2 : présentation d'Homère.
A l'aide du manuel Fleurs d'encre, rayer les affirmations fausses du'un document présentant Homère.
Activité 3 : étude et description de deux tableaux ;
Ingres, L'Apothéose d'Homère, 1827
Leloir, Homère, 1841
Dans le tableau de Leloir, le personnage d'Homère est au centre (point d'intersection des lignes de fuite) et réunit des autour de lui pauvres et riches. Le temple qui se trouve derrière lui suggère qu'il a un statut presque divin.
C'est encore plus net dans le tableau d'Ingres (dont Leloir s'inspière) où Homère est élevé au statut de Dieu (=apothéose) et fait le lien entre monde antique païen et monde occidental chrétien (présence d'un ange) : syncrétisme qui montre qu'il est reconnu par les chrétiens comme un auteur primordial en dépit de son paganisme.
 
Lundi
21.05.2012

Séance 3 - Le héros de L'Iliade : Achille.
Objectif : montrer une conception de l'héroïsme basée sur la force et l'adresse au combat et en dégager les failles.
1/ Etude du combat entre Achille et Hector.
Vérifier la conformité du personnage d'Achille à la brève définition dégagée par la classe au cours de la séance 1.
Les qualités héroïques d'Achille : la force, l'adresse, l'habileté.
 

 
Mardi
22.05.12
2/ S'interroger sur les failles possibles d'un héros de ce type.
Lecture d'un extrait du chant I de L'Iliade (colère d'Achille à cause de "l'affaire Briséis" - Agamemnon, privé de sa prisonnière, a exigé qu'Achille lui remette la sienne en guise de consolation) et d'un extrait du chant XVIII présentant le désespoir et la fureur d'Achille face à la mort de son meilleur ami Patrocle.
=> Achille est un héros d'une force et d'une adresse exceptionnelle mais présente des faiblesses : la démesure (sorte d'orgueil) et une propension à se laisser guider par des sentiments humains (douleur, colère) : il est peut-être très puissant et presque invulnérable, mais ce n'est pas un guerrier fiable dans le sens où cette force est susceptible de se retourner contre son propre camp. Il agit poussé par les sentiments et non par les intérêts de son camp.
Cette faiblesse est figurée symboliquement par le mythe du talon d'Achille.
 
Jeudi
24.05.12
Séance 4 - les racines grecques
Dominante : lexique.
Objectif : se familiariser avec l'univers grec au travers du lexique.
Activité en binôme : reconstituer des mots français issus du grec grâce à un tableau à deux entrées comportant des racines grecques, leur traduction et une indication de leur place dans le mot à dégager.
 
Vendredi
25.05.12
ABS  
Lundi
28.05.2012
Jour férié  
Mardi
29.05.2012

Séance 5 : un combat d'écrivain : les reprises pronominales et nominales.
Objectif : corriger l'un des principaux défauts observé dans les évaluations diagnostiques.
Dominante : outils.
Activité I / J'observe ; lecture par le professeur de la première version d'un texte sur Achille dépourvu de toute espèce de reprise.
Identification du problème : texte lourd et ennuyeux
Distribution du document comportant le premier texte et une seconde version utilisant les reprises nominales et pronominales.
Souligner toutes les occurrences des noms propres "Achille" et "Agamemnon" de deux couleurs différentes dans la version 1 puis, en gardant le
même code couleur, tous les mots ou groupes de mots qui reprennent "Achille" et "Agamemnon" dans la version 2.
Relevé à l'oral de l'ensemble de ces mots.

 

Jeudi
31.05.2012

 

 Activité II / J'apprends
Classement des différents types de reprises nominales et pronominales dans un tableau.

Activité III / J'applique
Exercices d'identification et de manipulation des reprises nominales et pronominales.

 
Vendredi
01.06.2012

 Correction des exercices de manipulation et d'identification des reprises nominales et pronominales.

Séance 6 : rencontre avec Nausicaa
Objectif : découvrir les qualités héroïques d'Ulysse en les comparant à celles d'Achille
Dominante : lecture
Lecture de la première partie du texte : Ulysse se réveillant sur le rivage des Phéaciens.
Identification de premières qualités : la prudence et l'anticipation.
Ulysse, se réveillant nu dans un endroit qui lui est parfaitement inconnu, "couvre sa virilité avec une feuille de vigne" afin de ne pas effrayer ceux ou celles qu'il va rencontrer.
Hypothèses formulées par la classe sur ce qu'aurait fait Achille à la place d'Ulysse.

 
Lundi
04.06.2012

 (Suite)
Lecture de la deuxième partie du texte (le discours d'Ulysse à Nausicaa).
Surlignage en une couleur de toutes les paroles d'Ulysse susceptibles de faire plaisir à Nausicaa.
Surlignage en une autre couleur de toutes les paroles d'Ulysse susceptibles de provoquer la pitié de Nausicaa.

A la fin, ne reste que deux phrases employant le mode impératif "Indique-moi la ville la plus proche et donne-moi des vêtements".

=> Ulysse sait "bien parler". Il possède une qualité primordiale : l'éloquence (vs Achille qui injurie quand il se trouve dans une situation problématique).

 
Mardi
05.06.2012
 Evaluation  
Jeudi
07.06.2012

 Séance 7 : Ulysse et le cyclope Polyphème
Objectif : poursuivre le recensement des qualités héroïques d'Ulysse.
Dominante : lecture.
Support : Fleurs d'encre p. 154,155, 156

Lecture du texte.
Résumé à établir par la classe.

Identification de la qualité mise en avant par le texte : la ruse.

 
Vendredi
08.05.2012

 (suite) identification des manifestations de la ruse d'Ulysse dans le texte.

- Dit que son bateau s'est échoué.
- Soûle le Cyclope.
- Prétend s'appeler Personne

Synthèse des qualités héroïques d'Ulysse.

Prolongement : quels sont les éventuels contreparties d'un héroïsme basé sur l'intelligence et la ruse ?
Pour répondre, les élèves écoutent le professeur lire la suite de l'épisode du Cyclope.

- Ulysse nargue Polyphème et provoque ainsi sa colère, ce qui manque de faire chavirer le navire.
- Malgré les supplications de ses compagnons, il continue et va jusqu'à se rapprocher pour lui faire part de sa véritable identité.

=> Sens de l'honneur, certes, primordial dans les valeurs héroïques antiques (timê) mais Ulysse fait passer sa gloire avant l'intérêt collectif.

 
Lundi
11.06.2012

Séance 8 : dans la peau d'Ulysse.
Objectif : s'approprier l'un des épisodes les plus célèbres de L'Odyssée
Dominante : oral

Consigne : racontez à vos camarades, comme si vous étiez vous-même Ulysse s'adressant aux Phéaciens, la terrible rencontre avec Polyphème.

Phase de préparation :
1. Organiser : relire plusieurs fois le texte pour bien mémoriser l'enchaînement des faits.
2. Ne pas apprendre par coeur l'épisode mais le raconter librement comme si vous l'aviez vous-même vécu. Une petite part d'improvisation ou d'invention est possible. Employez les temps du discours (présent/passé composé)
3. Contez en tenant compte de l'auditoire : vous pouvez vous déplacer, faire des gestes, des mimiques...

 
 Mardi
12.06.2012
 Passage des élèves dans le rôle d'Ulysse.  
Jeudi
14.06.2012
(suite)  
Vendredi
15.0.2012

Séance 9: Ulysse rencontre les sirènes.
Dominante : HIDA/lecture
Objectifs : découvrir une des nouvelles facettes de l'héroïsme d'Ulysse
Etudier les diverses représentations d'une figure mythique.
Supports : manuel Fleurs d'encre p. 157
Extraits vidéo : Ulysse, Odysseus, O'brother, Pirates des Caraïbes - la fontaine de Jouvence.

Partir des représentations des élèves : la sirène - une femme avec une queue de poisson, belle, avec une voix mélodieuse.
Quelques élèves savent qu'il existe une version monstrueuse de la sirène, mangeant les marins, mais lui attribuent les mêmes caractéristiques physiques.
Diffusion des extraits vidéo. 3 grands types de représentations :
- La sirène est une femme avec un corps de poisson
- La sirène est une femme ordinaire
- La sirène est une femme possédant des ailes.

Points communs : belles femmes aux physique attrayant et qui possèdent toutes le pouvoir d'envoûter les hommes au moyen de leur voix. Elles sont toutes malfalfaisantes (ambiance effrayante/inquiétante relevée dans tous les extraits) très éloignées de la petite sirène de Disney.

Lecture du texte

 
Lundi
18.06.2012
Sortie  
Mardi
19.06.2012
(suite)  
Jeudi
21.06.2012
   
Vendredi
22.06.2012
   
     
     
     
     

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site